NOUVEL ALBUM DISPONIBLE

Nout'Lamour

ACTUS

Nouvel Album

En Ecoute

CONCERTS

16 Juin Chataigneraie pessac

17 Juin Montagne st emilion

21 Juin Ludos sur le bassin

24 Juin Saint serin de cursac

28 Juin Brasserie de Carré – Pessac

29 Juin Camping ladour 40

01 Juillet Au Phil de L’Ô – Salles

07 Juillet Café Rostant Le Haillant

08 Juillet Cezac

14 Juillet Grayan l’hospital
Montalivet

15 Juillet grand crohot Sea life

21 Juillet Villa Loubesienne

22 Juillet Carcans Maubuisson

26-27 Juillet Camping les fosses rouges – les Sables d’olonne

28 Juillet vieux boucaux

29 Juillet dans le medoc

01 Sept  Saint Esteph

02 Sept Marathon du Médoc

               Au Phil de L’Ô – Salles

03 Sept Repas des Milles pâtes au Marathon

07 Sept Camping Ladour

09 Sept Le Saint Aub’ – Saint Aubin

30 Sept Saige – Pessac

ALBUMS

__jeunesse-st-pierroise

LE CLUB DES ÎLES

__jeunesse-st-pierroise

BIOGRAPHIE

Fernand Savonni, né à Saint Pierre, île de la Réunion, commence la basse à l’âge de douze ans.

Artiste polyvalent mêlant la chaleur des îles à la complexité mélodique des sonorités caribéennes, il n’hésite pas à jongler entre le Sega, le Reggae et bien d’autres influences provenant tant de la Salsa que du Jazz. Sa musique pourrait être qualifiée de musique métisse.

Musicien éclectique, il a rapidement acquis une solide réputation dans la région bordelaise où il fonde le groupe « Le club des îles » en 1985.

En 1996, il reçoit le deuxième prix du « Festival Musique Antillaise » à Arcachon.

Depuis Savonni ne cesse de sillonner les routes de France, d’Europe et des iles pour présenter un répertoire constamment en évolution

Toujours dans un souci de perfection, Savonni s’entoure des meilleurs musiciens du style mais aussi extrêmement polyvalents parmi lesquels on pourra trouver

Stephane Desplat (batteur de la comédie musicale Grease) ou encore

Stephane Deriau-Reine (Billy Cobham/Simple Minds) ou encore Pascal Drapeau, un des leaders trompettistes de la scène française et musicien d’Electro Deluxe)

entre autres.

Ce qui frappe lors de l’évocation des organisations de la culture – des industries de l’information et de la culture aux organismes internationaux tels l’UNESCO ou l’OMC – c’est l’extrême diversité des situations, l’émission et la production de services culturels se faisant, schématiquement, sur un unique axe nord-sud. Aujourd’hui, ce qui est en jeu dans l’hégémonie culturelle et l’emprise privée sur les industries de la culture, c’est la capacité des pays à produire leur propre culture et la propension des peuples à résister à l’érosion, de sorte qu’on ne peut parler de « mondialisation » si l’on entend par là une répartition des biens culturels industrialisés et marchandisés sur l’ensemble de la planète ou un ethnocide généralisé

CONTACT

.

12 + 7 =